Heidi Folliet

_Q5A9532.jpg

Heidi a commencé ses études en scénographie et costume, à la Cambre, école d’art à Bruxelles. Elle y découvre et pratique la scénographie dans son ensemble: Muséographie, cinéma, théâtre, installation plastique et urbaine.


C’est avec l’envie de se rapprocher du théâtre et du travail de groupe qu’elle poursuit ses études aux Théâtre National de Strasbourg. Au sein de cette école elle a pu travailler avec Anne Théron, Caroline Guila NGuyen, Blandine Savetier ou encore Thomas Jolly.


Elle a l’occasion de réaliser plusieurs stages à l’étranger au cours de son cursus, à l’academie de scénographie à Ouagadougou pour le festival «les Récréâtrales» en 2014, ainsi qu’en Inde, en 2015, sur un projet de muséographie au monastère de Matho. En novembre 2016 elle retourne aux Réréâtrales, et crée la scénographie d’Africa democratik Room mis en scène par Berangère Janelle.


Elle continue de travailler avec les élèves de sa formation, notamment avec Mathilde Delahaye (L’espace furieux, crée à L’Espace de arts à Chalon-sur-Saône en 2017), ou encore avec Maelle Dequietd (Trust, repris au Théâtre de la cité internationale en 2017, Shakespeare/fragments nocturnes, crée à l’Amphithéâtre de l’Opéra Bastille.)


Elle découvre le travail de Robyn Orlin lors d’un laboratoire sur Les Bonnes de Jean Genet au CDN de Rouen.
Plus récemment elle crée les scénographies de La Rage et Presqu’illes mis en scène par Louise Dudeck (Créés à la Scène Natinonale de Dieppe), et de Vilain mis en scène par Alexis Armengol (Créé à la Scène Nationale de Lons-le-Saunier). Elle met en scène «La vie devant soi» en 2018.